• Quand je veux dessiner un visage d'enfant, instinctivement, je le vieillis....
    (il me semble qu'autrefois je m'étais fait la réflexion que c'était plus facile de faire des portraits d'âge équivallent au sien ???)
    Je voudrais faire des exercices pour approcher conrètement les visages d'enfants....
    Voilà donc.... (il me semble que entre le 1 et le 2 il y a déjà amélioration ;-)))
    Scan10391.JPG640
    A continuer....

    17 commentaires
  • IMGP1982.JPGpasapas640TM
    Un pas à pas de Thierry de Marichalar, pour jouer avec SES couleurs toujours tellement extraordinaires.
    Pas si facile... Mais très gai à réaliser.

    6 commentaires
  • Ce soir deux choses ! un devoir (demain cours portrait !!!!° et un paysage inspiré par un peintre belge : Benoit belge.
    IMGP1979.JPGCLOWN1640
    voilà mon devoir, un peu trop vite réalisé (j'aime énormément le sujet, pris d'une photo extraite d'un diaporama), mais je pense que je m'y mets toujours trop tard, et c'est un peu baclé, mais certainement pas terminé....(???) On verra les commentaires demain. (A ce cours chacun cherche et amène son sujet en fonction du thème donné : ici : les mains).

    Et sinon une petite pochade juste inspirée de cet artiste belge du siècle dernier je pense.....
    Scan10386.JPGBENOITBELGE640
    voilà.....
    Bonne nuit vous tous que je ne connais pratiquement pas
    mais qui me laissez de petits signes....
    bISES;;;;;

    13 commentaires
  • Scan10381.JPG640Scan10382.JPG640
    chutttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt
    silence
    elles doivent encore pousser les pensées.
    POUSSER
    DEHORS
    EVACUER LE BROUILLARD
    PRENDRE UNE PLACE DE COULEURS
    Et proposer le bonheur
    de la saison à venir.....


    inspiration M. De May pour les pensées de gauche)

    13 commentaires
  • Ecrire juste pour moi
    juste pour savoir où je vais
    juste pour rendre tangible les brouillards dans lesquels je me fonds
    je progresse.... je ne sais pas ?
    Je ne le sens pas
    j'apprends à sentir mon corps
    à ressentir à voir ce qu'il sent où il est....
    et je ne le vois que comme une statue de pierre
    la machoire serrée, seule position confortable
    pour maintenir cette langue trop lourde
    gonflée, lourde de quoi ?
    de choses non dites, à ne pas dire, à garder
    tout au fond du fond
    quelle horreur de s'imaginer la déserrer
    elle prend trop de place cette langue
    si les dents sont serrées
    elle peut au moins se reposer cette langue
    à l'abri de la grotte
    de l'arcade du palais...
    C'est un palais pour elle
    un palais grotte
    dont les colonnes des arcades
    sont serrées parfois si serrées....
    Mais sa place est reposante là bas, je vous assure
    et si les arcades sont serrées
    elle, elle peut se relacher..... et se sentir bien.
    De temps en temps, petit travail,
    elle doit ravaller....
    (peut être des mots ?  c'est vite oublié)
    et puis repos
    et puis surtout le soir où sans danger
    les arcades se relâchent un peu
    dans la nuit du sommeil
    tant aimé tant attendu
    les mots s'envolent petit à petit
    ni vu ni connu.....
    voilà pourquoi
    j'aime tant la nuit
    qui rend la liberté
    (que je voudrais toucher)
    à ces mots prisonniers....


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires